Palestine 1
Les jeunes travailleuses et travailleurs venaient d’Argentine, du Canada, d’Australie et du Royaume-Uni

Les idées des jeunes travailleuses et travailleurs pour renforcer le réseau en Palestine

Des idées concrètes ont émergé d’une mission de trois jours qu’un groupe de jeunes travailleuses et travailleurs de l’ITF a menée en Palestine.

Les jeunes travailleurs – venant du Canada, d’Australie, d’Argentine et du Royaume-Uni – ont rencontré leurs homologues du Syndicat général des travailleurs des transports (GUTW) en Palestine.

L’une des idées émises par le groupe est la création d’un réseau en utilisant les plateformes des médias sociaux sur lequel les jeunes travailleuses et travailleurs peuvent partager des conseils et des expériences.

Ehab Alhaj, un jeune chauffeur de taxi de Ramallah, a déclaré : « Nous voulons bâtir un syndicat fort en Palestine qui organise des jeunes travailleuses et travailleurs.Pour y arriver et parce que nous ne pouvons pas voyager facilement, nous voulons créer un réseau qui nous permette d’apprendre des autres jeunes travailleuses et travailleurs du secteur des transports de la famille de l’ITF. »

« Il faut que les travailleuses des transports en Palestine puissent quitter leur emploi dans les bureaux pour conduire des véhicules », a expliqué Tamam Abdel Hafeeth, Présidente du GUTW à Qalqilya.

« Tous les hommes et toutes les femmes doivent exiger l’égalité des chances et de rémunération pour les femmes.Je veux apprendre comment d’autres syndicats de l’ITF y sont parvenus », a-t-elle ajouté.

Au cours de la mission, qui a eu lieu du 30 avril au 3 mai 2018, les membres du groupe ont :

  • rencontré de jeunes travailleuses et travailleurs des transports palestiniens pour échanger et émettre des idées à propos de la prochaine étape du travail que l’ITF mène avec eux  ;  
    Palestine 2
  • participé à un rassemblement à l’occasion de la Journée internationale du travail avec des centaines de travailleurs palestiniens ;
  • rencontré des travailleurs au poste de frontière de Qalqilya qu’empruntent quotidiennement près de
    10 000 Palestiniens pour aller travailler en Israël ; et
    Palestine 3
  • visité les installations de l’ITF pour les camionneurs au poste de frontière de Tulkarem et discuté avec des travailleurs des transports sur place.
    Palestine 4

Pour Baker Khundakji, la Coordinatrice des jeunes de l’ITF, la mission a fait émerger des idées concrètes sur la façon d’aider les jeunes travailleuses et travailleurs du secteur des transports de Palestine. Selon elle, la prochaine étape consiste à renforcer les structures de l’organisation syndicale et de ses comités dans les différentes provinces pour inclure les femmes et les jeunes, et à faire progresser le soutien aux jeunes travailleuses et travailleurs du pays.

Vous pouvez en découvrir davantage sur la mission sur les médias sociaux grâce au hashtag #ITFyouth.

 

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires